Les communs et le travail : gagner sa vie en construisant un nouveau monde sur les restes de l’ancien 

Toutes les versions de cet article : [français] [ Deutsch ] [ English ] [ Español ]

Samedi 26 – 11 h 15 - 13 h 15
Anglais, Allemand
 GA 143  Discussion théorique approfondie

Inspiré par « La Grande Transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps » de Karl Polany, cet atelier examine comment l’Economie commune et solidaire, en tant que modèle de résistance au processus d’enfermement capitaliste, va au-delà des diktats du marché et du profit pour récupérer, découvrir et inventer de nouveaux modes de vie et de travail qui réintègrent l’économie éthique et la mettent au service du bien commun et au cœur de la vie sociale.

Intervenant⋅e⋅s

  • Klaus Prätor (membre du groupe de travail d’Attac « solidarité et économie », Institut du bien commun, Forum économie solidaire), est philosophe et informaticien, agissant dans le domaine de l’économie solidaire, par exemple pour des projets dans le sud de l’Europe ; depuis de nombreuses années, il enquête sur l’histoire et la présence des biens communs.
  • Kevin Flanagan est un artiste irlandais et un activiste avec un grand intérêt pour Le bien commun et l’économie solidaire. Sa recherche actuelle se focalise sur Le bien commun en zone urbaine. Il est associé de la Fondation P2P et candidat au doctorat du département d’anthropologie de l’Université nationale d’Irlande Maynooth.
  • Elisabeth Meyer-Renschhausen, Sociologue et journaliste indépendante, activiste des jardins communaux et l’une des fondatrices du jardin communal « Allmende-Kontor » sur l’ancien aéroport de Tempelhof à Berlin, ramenant en Europe l’idée nord-américaine de réappropriation du bien commun.

Organisation

  • Attac AG Solidarische Ökonomie, Deutschland
  • Síolta, Ireland
  • AG Kleinstlandwirtschaft und Gärten, Deutschland