Notre santé n’est pas à vendre, luttons contre la commercialisation de la santé et de la protection sociale

Toutes les versions de cet article : [ Deutsch ] [ English ] [ Español ] [français]

Samedi 26 – 9 h - 11 h / 11 h 15 - 13 h 15 / 14 h 15 - 16 h 15
Espagnol, Français
 Amphi A  Ouvert à tou⋅te⋅s !, Cette activité vise à la constitution au renforcement ou à l’organisation d’un réseau

Les mesures de financiarisation et de commercialisation du secteur sanitaire et social sévissent dans tous les pays d’Europe, et sont pilotées par les mêmes mécanismes, à des rythmes différents selon les États. La riposte pour la défense et la promotion de système solidaire non marchand doit se faire à l’échelle Européenne.
Le réseau européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé et de la protection sociale porte l’ambition de coordonner ces luttes. Au-delà, c’est l’ensemble des déterminants sociaux de la santé qui doivent être pris en compte (éducation, logement, eau, travail...).

Le séminaire propose d’éclairer :

- Atelier 1 : les mécanismes de privatisation et de marchandisation des secteurs sanitaires et sociaux à l’œuvre en Europe et leurs conséquences sur les populations.

- Atelier 2 : État des lieux des réseaux de lutte existants en Europe et au-delà

- Atelier 3 : Les mobilisations réussies, luttes actuelles et à venir, coordination, perspectives

Intervenant⋅e⋅s

Sebastian Franco secrétaire du réseau
Chiara Bodini PHM Italie
Jean Vignes SUD Santé Sociaux
Julie Noir SUD Santé Sociaux

Organisation

Syndicats : CNE (Centrale Nationale des Employé-es, Belgique), SUD Santé Sociaux (France), à confirmer : Réseau pour le droit à la santé de Milan et de Lombardie, Médicina Démocratica (Italie)

Associations : People Health Movement (Monde), PASS (Belqique), ATTAC (France).

Collectifs : Notre santé en Danger (France), Maréas Blancas (Espagne), Solidarité France Grèce pour la santé (Grèce)