La réduction du temps de travail – Un projet socio-écologique pour une Europe différente.

Toutes les versions de cet article : [français] [ Deutsch ] [ English ] [ Español ]

Vendredi 25 – 11 h 15 – 13 h 15
Anglais, Allemand, Français
 GA 141  Expérience militante préférable, Cette activité vise à la constitution au renforcement ou à l’organisation d’un réseau

Le chômage et la destruction de la nature sont les problèmes les plus urgents à résoudre pour le moment. Le chômage est un élément clé car il représente la principale cause de pauvreté et la raison de pertes de perspective de la jeunesse, la cause de destruction de la nature car il supprime la base de toute une vie. La recette proposée régulièrement par la politique dominante et l’économie, c’est-à-dire la croissance, ne fonctionne plus en Europe et même dans le cas contraire, on ne l’utiliserait pas pour des raisons écologiques. La seule solution qui reste pour résoudre ces problèmes, laquelle créerait des emplois et préserverait la nature, serait une distribution équitable à tous des emplois restants dans un contexte de numérisation et robotisation. Actuellement, cela équivaudrait à un plein emploi à 30 heures par semaine lequel s’abaisserait à 20h selon les estimations (tel que proposé par New Economics Foundation en Angleterre). Les AG ArbeitFairTeilen d’Attac en Allemagne et le Collectif Roosevelt en France font la promotion des campagnes pour la réduction des heures de travail dans leur pays et mettent en place un réseau d’organisations sur le plan européen (syndicats, églises, les ONG et d’autres) et les scientifiques et les politiciens européens qui luttent déjà pour la réduction du temps de travail. Dans ces collectifs, sont débattues différentes propositions sur la réduction du temps de travail ainsi que la résistance à ces idées de la part des lobbyistes du capital et des néolibéraux des milieux politiques et scientifiques, et finalement sont étudiées les idées destinées à élaborer des stratégies communes à un niveau européen pour une réduction du temps de travail.
L’atelier a pour objectif de présenter ces idées et les discuter ainsi que de se mettre en contact avec les représentants d’autres organisations et de pays qui sont également impliqués dans cette question.

Intervenant⋅e⋅s

Margareta Steinrücke, Arbeits- und Geschlechtersoziologin aus Bremen, aktiv in der bundesweiten AG Arbeitfairteilen von Attac D, Gewerkschaft ver.di, Koordinatorin Initiative « Arbeitszeitverkürzung jetzt ! »

Organisation

  • Attac Deutschland/AG ArbeitFairTeilen
  • Collectif Roosevelt, Frankreich
  • Attac France