Libre-échange, néolibéralisme et alternatives.

Toutes les versions de cet article : [français] [ Deutsch ] [ English ] [ Español ]

Jeudi 24 – 9 h - 11 h / 11 h 15 - 13 h 15 / 14 h 15 - 16 h 15
Anglais, Espagnol, Français
 Amphi 630  Ouvert à tou⋅te⋅s !

Le libre-échange se trouve au coeur des stratégies du néolibéralisme. Il est à la fois une idéologie et le vecteur concret pour promouvoir les intérêts des transnationales. Les projets d’accords de libre échange de nouvelle génération se multiplient : CETA, TAFTA, TiSA, accords de l’UE avec le Japon, le Mexique, Singapour, etc., sans oublier les accords dissymétriques que sont les APE. Ces accords donnent institutionnellement carte blanche aux transnationales pour faire du monde leur terrain de jeux. Après plusieurs décennies de néolibéralisme, l’extension du libre-échange amorce-t-elle un palier structurel voire une régression avec le Brexit, l’élection de Trump et les tensions internationales ou bien ces événements doivent-ils être interprétés comme des effets secondaires indésirables ? L’UE peut-elle être impactée ou bien va-t-elle au contraire poursuivre sa fuite en avant dans sa politique commerciale libre-échangiste et par conséquent de démantèlement des acquis sociaux et d’irresponsabilité environnementale. Comment s’y opposer ?

Intervenant⋅e⋅s

  • Aurélie Trouvé (Attac) ;
  • Roos van Os (SOMO) ;
  • Nick Daerden (GJN) ;
  • Lora Verheecke (CEO) ;
  • Carlos Ventura (Mexico mejor sin TLC) ;
  • Paul de Clerck (FoE) ;
  • Lavinia Steinfort (TNI) ;
  • Elise Monge (Aitec) ;
  • Juliette Renaud (Les Amis de la Terre)

Organisation

  • Attac France,
  • Attac Autriche,
  • Attac Allemagne,
  • Global Justice Now,
  • Aitec,
  • Corporate Europe Observatory,
  • S2B,
  • SOMO,
  • Friends Of The Earth
  • TNI